Moyen-Orient et Afrique du Nord

1 min En savoir plus sur l’égalité de genre au Moyen Orient et en Afrique du Nord.

Download Full Report
1 min

Aperçu

Score d’Indice en 2020 : 65,8

Score d’Indice en 2015 : 63,2

Évolution : « quelques progrès » depuis 2015 et score général « faible »

L’Indice du Genre dans les ODD 2022 montre que la région du Moyen-Orient et de l’Afrique du Nord enregistre une progression de près de 3 points par rapport à son score de 2015, sans pour autant parvenir à se hisser au-dessus de la catégorie « faible » en matière d’égalité de genre. Cette évolution générale minime est le reflet des progrès mitigés réalisés vis-à-vis de l’ensemble des objectifs de développement durable (ODD). Ainsi, si la région affiche un « progrès rapide » au regard de l’ODD 5 et « quelques progrès » au regard de l’ODD 2, elle n’enregistre en revanche « aucun progrès » ou progresse dans la « mauvaise direction » sur les autres.

Des évolutions plus marquées, qu’elles soient positives ou négatives, sont constatées dans certains pays. L’Arabie saoudite, par exemple, a progressé de 9 points entre 2015 et 2020, tandis que le Koweït et l’Algérie ont évolué dans la « mauvaise direction ». Dans l’ensemble, les pays les mieux classés de la région sont Israël et les Émirats arabes unis. On notera tout de même que deux des pays les moins bien classés, à savoir l’Égypte (+6 points) et l’Iraq (+5 points), ont enregistré un « progrès rapide ».

Les progrès les plus importants concernent l’ODD 9 (innovation) et l’ODD 8 (emploi), qui affichent respectivement des progressions de 11 et 9 points, permettant ainsi à la région d’obtenir un « bon » score au regard de ces deux objectifs. La meilleure performance en 2020 concerne l’ODD 7 (énergie propre), pour lequel la région obtient un score de 91 (contre 89 en 2015), à la faveur d’un « progrès rapide » de quatre pays.

Malgré de bonnes performances concernant la sous-alimentation (Ind. 2.1) et l’insécurité alimentaire des femmes (Ind. 2.2), la région a vu son score d’Indice général au regard de l’ODD 2 (nutrition) évoluer dans la « mauvaise direction », passant de 81 à 79 entre 2015 et 2020. Cette régression, la plus importante constatée parmi tous les ODD, s’explique par la détérioration de l’anémie chez les femmes (Ind. 2.3) ainsi que des perceptions des femmes concernant le prix de la nourriture (Ind. 2.4). Enfin, la région se classe dernière au niveau mondial pour les indicateurs évaluant la place des femmes dans la vie politique : avec des scores respectifs de 43 et 34, la proportion de femmes au parlement (Ind. 5.4) et la proportion de femmes à des fonctions ministérielles (Ind. 5.5) se situent bien en dessous de la moyenne mondiale.

Important message

La région du Moyen-Orient et de l’Afrique du Nord a réalisé des progrès rapides en matière d’égalité de genre depuis 2015, mais n’obtient toujours qu’un score global faible.